Fuites urinaires, choisir la bonne protection

Choisir une protection incontinence qui convient à son type d’incontinence n’est pas toujours évident. Il faut prendre en compte plusieurs éléments, comme le type de fuites, et se poser les bonnes questions. Vous pourrez alors trouver le change qui vous correspond. Retrouvez ici tous nos conseils pour bien choisir votre protection, et soulager les problèmes cutanés tout en évitant les fuites pour profiter de votre autonomie !

Lorsque l’on porte régulièrement un change il peut arriver de rencontrer des problèmes cutanés liés à plusieurs facteurs  comme notamment le mauvais positionnement de la protection ou un change trop grand par rapport à votre morphologie. 

Le choix d’un change urinaire doit être fait en prenant en compte plusieurs critères. Nous allons vous aider à définir votre besoin en tenant en compte du type d’incontinence, de votre budget, la personne qui met le change (vous-même ou un aidant), votre tour de taille et la fréquence d’achat.

Certains changes sont adaptés à une incontinence mixte, d’autres non. C’est pourquoi il est nécessaire de déterminer votre type d’incontinence.

Tout d’abord, mesurez votre tour de taille pour choisir un change à la bonne taille : ainsi vous préservez votre peau et évitez les fuites.

Regardez les différents niveaux d’absorption proposés pour chaque protection. Le niveau d’absorption sera différent selon l’importance des fuites : flux légers, modérés ou forts.

Choisir la protection incontinence la mieux adaptée avec notre tableau : 

Sujets aux problèmes cutanés ? Voici nos conseils : 

Avec le port quotidien de protections incontinence il est possible de rencontrer des problèmes cutanés ou de fuites.

En cas de rougeurs ou de coupures au niveau de l’entre jambe, vérifiez que les barrières anti-fuites du change sont bien positionnées dans le pli de l’aine. Les placer correctement permettra d'éviter les rougeurs.

Faîtes également attention au positionnement du tampon absorbant qui doit se trouver en haut du pli du fessier.

Il est possible d’avoir des ampoules ou phlyctènes sur les hanches lorsque l’on porte une protection de manière régulière. C’est une réaction de votre peau au contact de l’adhésif. Prenez le temps de bien positionner le change, mais également d’en choisir un à votre taille.  Une protection trop petite peut entraîner l’apparition d’ampoules au niveau des hanches.

La peau peut également présenter des rougeurs répétées qui s’expliquent par différents facteurs : des selles trop agressives, une infection urinaire, un manque d’hygiène ou un mauvais séchage. Elles peuvent aussi apparaître lorsque vous ne changez pas assez souvent vos protections. Pour les soulager, vous pouvez utiliser il est recommandé de faire une toilette intime à chaque fois que vous changez de change avec un savon doux, ou avec une crème lavante comme la Tena Wash cream, et de l’eau. Séchez bien la peau après rinçage !

Enfin, si vous vous changez de plus en plus souvent, optez pour un change d’une absorption supérieure qui sera mieux adapté à votre incontinence.

Nos conseils en cas de fuites

Bien choisir sa protection incontinence permet de réduire le risque de fuites. Des fuites dans le dos peuvent apparaitre du fait d'une ceinture élastique de change mal étirée. Au niveau de l’entre-jambe, elles peuvent être causées soit par un change trop grand, soit par des barrières anti-fuites mal positionnées. Bien placées ces barrières peuvent donc permettre d’éviter les rougeurs mais aussi les fuites. Enfin il est possible que le niveau d’absorption de votre change ne vous convienne pas, ou que la fréquence de change ne soit pas suffisante. Vous pouvez donc choisir un change avec une absorption plus importante, ou bien augmenter la fréquence de change.